Rio Tinto et le coup d'État fasciste en Espagne

Samuel Lamarre

L'entreprise Rio Tinto, qui a fait l'acquisition de l'Alcan en octobre 2007, offre un exemple notoire du rôle que les grandes entreprises ont pu jouer et des rapports qu'elles ont entretenu avec les divers camps dans la période entourant la Guerre civile espagnole. De plus, cette courte brochure présente la face cachée de ce géant minier qui a cumulé les violations et les abus envers les populations locales, les travailleurs-euses et l'environnement depuis sa fondation. Un géant minier qui bénéficie aujourd'hui au Québec de conditions très favorables pour une grande entreprise étrangère, avec notamment sa propre capacité (non-nationalisée) de production hydroélectrique.